Vie de l’association

Fonctionnement des échanges

Ils sont ponctuels et de faible valeur marchande. Ils ne font pas concurrence à l’économie locale. Ce sont des échanges « circulants », par exemple:

– Béatrice va arroser le jardin d’Irène  ;

– Irène aide Guy à nettoyer sa voiture ;

– Guy cède des plants à Colette ;

– Colette garde le jeune enfant de Béatrice.

Ainsi, chacun donne et reçoit .

Les grains ?

C’est la monnaie d’échange fictive. Avant de commencer un échange, les deux partenaires se mettent d’accord sur le nombre de grains  qui sera compté par chacun sur une feuille d’échanges.

Au-delà des échanges …

Les échanges créent des liens, qui sont renforcés par des rencontres organisées par le SEL Touraine : Café SEL, ateliers, randonnées pédestres, cueillettes et dégustations de champignons…. (ce que chacun peut suggérer…). Ou par les SEL’istes qui partagent les mêmes centres d’intérêts : cinéma, théâtre, restaurant…

Des bourses Locales d’Échanges inter-SEL (BLÉ), sorte de vide greniers, ont lieu plusieurs fois par an.

Questions fréquentes

Pourquoi ces services ne sont-ils pas considérés comme du travail au noir ?

Parce qu’il ne s’agit que de coups de main occasionnels entre amis et dans un cadre non-professionnel.

Et si  Antoine, mécanicien professionnel, répare la voiture de Catherine ?

Dans un tel cas le service n’entre plus dans le cadre dudit coup de main, mais dans un service tarifé.

Est-ce du troc ?

Non, puisque les échanges se font entre les adhérents  et pas seulement entre deux personnes. Le troc, c’est le fait que deux personnes se font une promesse d’échange de biens ou services de même valeur, sans monnaie (les produits échangés ne sont pas toujours disponibles au même moment) .

Dans le SEL, les transactions se font par le biais d’ une unité d’échange, entres différentes personnes et à différents moments, elles sont comptées. Par conséquent les biens ou  services échangés peuvent avoir des valeurs différentes.

Faut-il être assuré ?

Oui, tout adhérent doit être titulaire d’une assurance responsabilité civile.

Qui fixe la valeur des échanges ou des biens ?

Les SEL’istes qui souhaitent faire un échange se mettent d’accord à l’avance sur la quantité de grains à échanger. Ces grains sont à porter sur leurs feuilles d’échanges individuels respectives.

Celui qui me rend un service ou me cède un bien peut-il en garantir la qualité ?

Non. L’échange est basé sur un rapport de confiance.

Et si je décide de quitter le SEL, que deviennent mes grains ?

Avant de quitter le SEL il faudrait recevoir des biens ou des services d’autres adhérents ou en céder afin de ramener le compte grains à un niveau acceptable, proche du niveau initial (+ 200 par exemple).

Est-ce que je peux échanger avec des SEL’istes d’autres SEL ?

Oui, un SEL’iste peut échanger avec tout autre SEL’iste de France et de Navarre… (l’unité d’échange est basée sur le temps passé : 1 minute = 1 unité – quelque soit son nom : grain de sel, turone, pétale …)